- LE FORUM DONT TU ES LE HEROS -

QG de sa grand-mère la chouette croisée son grand-père l'hippocampe. Repaire qui gère sa fougère. Sanctuaire du mitigé cochon-d'inde.
Espace d'entraide, communauté ouverte et soudée, lieu de discussions en tous genres.
 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 Présentation de Nerevarine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nerevarine
Membre
avatar

Masculin
Age : 31
Messages : 2218

MessageSujet: Présentation de Nerevarine   Ven 1 Fév 2013 - 0:35

Bonjour,

Il est tard, je ne sais pas trop pourquoi je commence à écrire ça, sauf peut-être parce que je sais que certains ne me connaissent pas beaucoup hormis les messages, parfois un peu obscurs que je poste ici et là.

Problème ! Je ne sais pas vraiment me présenter, ou plutôt, je n'aime pas beaucoup. J'ouvre ce topic si certains ou certaines ont des questions particulières qui les taraudent me concernant. Sachez cependant que je ne suis pas prêt pour répondre à toutes les questions, mais ne vous réfrénez pas pour antant, je vous le ferai savoir et j'y répondrai éventuellement plus tard, voire jamais si je préfère garder la réponse pour moi pour toujours.

Pour revenir à la présentation, il parait que je suis timide, il parait que j'ai fait des progrès ces dernières années. Je me rends compte rarement de mes progrès, mais il y a des jours comme la journée qui vient de s'ecouler, ou malgré les difficultés que j'ai pu rencontrer ces dernières années, l'isolement qui en a découler, je suis tout de même parvenu à repousser certaines barrières, parfois consciemment, d'autres fois sans même m'en rendre compte.

Je m'intéresse à des sujets divers et variés, mais ai souvent du mal à les approfondir, comme si en avoir une image globale me suffisait à en être satisfait. Néanmoins, je m'intéresse ou me suis intéressé (dans ce cas, ça veut dire que j'ai laissé l'activité dans un coin, et que j'aurais tout le loisir de pouvoir y revenir plus tard, quand j'aurai le temps) à :
- la mer : sa faune, sa flore, quelques sports nautiques. Ou simplement, la contemplation. C'est ce que je préfère plus que tout au monde.
- l'aquariophilie : j'ai possédé un aquarim (même deux) pendant des années au sein desquels je pouvais oberver différents comportements qui me passionnaient. J'ai dû arrêter par manque de temps.
- les insectes, surtout les insectes vivant en communauté comme les fourmis et surtout les abeilles, mais aussi les araignées.
- la météorologie, et dans une plus large mesure, le climat et l'observation des phénomènes extrêmes ou inhabituels qui me fascinnent.
- l'informatique dans lequel j'aime dire que j'exprime une sorte de potentiel artistique. Les premiers forums que j'ai découverts parlaient d'informatique, je me suis fait aidé avant d'aider pas mal de gens, ce qui m'a permis par la même occasion quelques connaissances. Et c'est finalement ce domaine qui m'a permis de sauver mes études qui prenaient une mauvaise voie.
- la musique et dans une plus large mesure toutes les formes d'arts avec une préférence pour l'imprévu (encore une fois).
- la psychologie, tout ce qui peut me permettre de mieux me comprendre moi-même, mais aussi de meiux comprendre autrui.
- l'écriture, je pense qu'il faudrait sans doute que je me mette séreusement à écrire.
- le rugby, pour ses règles. Pour l'amitié et le respect qui se dégage à l'issue des matches malgré l'affrontement souvent âpre ayant lieu sur le terrain.
- les collections, je collectionne des choses qui servent à rien mais je les garde quand même. Et puis ça alimente le désordre de mes placards.
- Titi, je voue un culte étonnant et insolite à Titi depuis ma plus tendre enfance.
- les voyages, avec une préférence marquée pour les paysages propices aux rêves, à l'évasion et à l'aventure. Et La découverte de cultures millénaires.

Sûrement d'autres choses que j'oublie pour l'instant, mais je ne pensais pas écrire autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gloomy.
Membre
avatar

Féminin
Age : 24
Messages : 5320

MessageSujet: Re: Présentation de Nerevarine   Ven 1 Fév 2013 - 0:47

Merci pour ta présentation Nere Smile contente d'en savoir un peu plus sur toi.

Tu pourrais développer pour tes études qui prenaient une mauvaise voie et les limites que tu as réussi à franchir ? 'fin si tu le souhaites. ça m'intrigue. ^^

Et niveau lecture, vu que je te vois poster des choses assez poétiques, peut être que c'est un domaine qui t’intéresse également mais que tu n'as pas cité ? Tes auteurs préférés par exemple ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jag
Membre
avatar

Féminin
Age : 23
Messages : 15779

MessageSujet: Re: Présentation de Nerevarine   Ven 1 Fév 2013 - 2:01

Titi et son coté sadique quand il fait tomber Grosminet happyonion

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/angel25
Wild Weasel
Admin
avatar

Féminin
Age : 30
Messages : 6798

MessageSujet: Re: Présentation de Nerevarine   Ven 1 Fév 2013 - 12:08

Belle présentation qui donne une vision globale de ta personne (comme les sujets que tu abordes globalement. Tour se recoupe. Razz).
Maintenant c'est sûr qu'on veut aller fouiner dans les détails, histoire de voir s'il y a aussi quelques cadavres dans tes placards... ^^

Je vais attendre de voir ta réponse à Gloomy puis j'aviserai...


- Sometimes you win, sometimes you learn - John Maxwell
 
"God creates dinosaurs -> God destroys dinosaurs -> God creates man -> Man destroys God -> Man creates dinosaurs -> Dinosaurs eat man : Woman inherits the earth."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confreriedelabelette.forumactif.org
Nerevarine
Membre
avatar

Masculin
Age : 31
Messages : 2218

MessageSujet: Re: Présentation de Nerevarine   Ven 1 Fév 2013 - 23:08

Gloomy. a écrit:

Merci pour ta présentation Nere Smile contente d'en savoir un peu plus sur toi.
Smile
Gloomy. a écrit:

Tu pourrais développer pour tes études qui prenaient une mauvaise voie et les limites que tu as réussi à franchir ? 'fin si tu le souhaites. ça m'intrigue. ^^
J'ai longtemps hésité entre voie littéraire et voie scientifique. Aujourd'hui, parfois, je me dis que j'ai peut-être fait une erreur en choisissant la voie scientique. A un moment, je voulais être journaliste, mais je portais dans le même temps un amour inconsidéré à la mer. Je me suis dit que la voie scientifique était peut-être la meilleure voie pour parvenir à concilier passion et travail. J'ai eu le bac sans trop de difficultés, hormis quelques alertes en mathématiques. Mais comme j'avais de bon résultats et confiance en moi à cette époque, j'ai choisi des études difficiles, capables de m'ouvrir beaucoup de voies : une prépa scientifique.
J'ai tenu trois mois grâce à mes acquis de Terminale. Puis je me suis retrouvé totalement dépassé par les mathématiques d'abord, puis dans les autres matières par effet de contamination. Vers la fin de l'année, j'étais découragé. Mais j'ai quand même réussi à passer (grâce à mon premier trimestre).
Ensuite deuxième année. J'en ai reparlé à un ami que je me suis fait pendant cette année de galère. Et on en a tous les deux conclu que c'était parmi les plus dures qu'on avait vécu (durant nos études). Non seulement du point de vue des compétences que nous n'avions pas, mais surtout du point de vue psychologique. Je pense que c'est le genre d'étude à déconseiller aux personnes trop fragiles de ce côté là. Parfois, je me dis que cette période a été le début d'une "destruction", ou du moins elle aurait pu l'être. Quand tu rentres chez toi le soir à 22h en pleurant tout le trajet parce que la prof d'anglais te dit que tu es le seul problème dans la classe (en parlant de moi !) avec une froideur à glacer le sang, ça reste à vie.
HEUREUSEMENT, je m'entendais très bien avec cet ami et un autre personne qui étaient dans le même genre de galère. Et c'est aussi la période que j'ai choisie pour me réfugier dans les forums, dans le virtuel, dans l'informatique. Et il m'a sauvé la mise. Après cette seconde année de galère, j'ai pu atterrir directement en 3e année dans une école d'info.

Pour les limites que j'ai réussi à dépasser ces dernières années malgré : parler en public sans préparer mon texte à partir du moment où je connais bien le sujet, sans répéter, et ne pas être stressé outre mesure (plus je répète, plus je stresse alors autant arriver "les mains dans les poches" et ça a marché pour moi).
Et aussi affirmer certains de mes choix, être moins sensible à la critique (même quand elle était infondé, je m'en faisais souvent un roman, mais c'est mieux je trouve).
Franchir le pas pour entamer une psychothérapie pour avant tout mieux me comprendre, pour apprendre à mieux déceler des problèmes ancrés en moi depuis des années et qui sont encore enterrés. Bref, les problèmes de fond, profonds, et pas seulement la timidité qui n'est qu'une surface.
Mais par rapport à la période "lycée", j'ai l'impression d'avoir régressé niveau moral et certains aspects de la timidité (je pense aux relations avec les autres ...).
Gloomy. a écrit:

Et niveau lecture, vu que je te vois poster des choses assez poétiques, peut être que c'est un domaine qui t’intéresse également mais que tu n'as pas cité ? Tes auteurs préférés par exemple ?
Je préfère l'écriture à la lecture. Mais effectivement, l'un ne va pas sans l'autre. J'ai des choses à ratrapper en terme de lectures. Un jour (je ne sais pas encore quand, ça peut être demain, dans un mois, dans un an, dans cinq ans) je m'y remettrai. Ces 7/8 dernières années je n'ai pas beaucoup lu, ou plutôt presque pas du tout.
J'ai parfois l'habitude de dire que certains profs m'ont dégouté avec leurs lectures et surtout les analyses qu'on devait rendre (en prépa, en français ou en anglais, je devais faire des "dissertations orales" sur des textes qui ne m'inspiraient quasiment jamais, il m'est arrivé de ne rien dire ...).
Dernièrement, j'ai répris goût à prendre un bouquin au hasard, et le parcourir pendant un petit quart d'heure. Dernièrement des poèmes de Verlaine. Dernièrement, je me suis dit qu'il faudrait que je lise Beaudelaire aussi que j'avais survolé au lycée et qui m'avait plu.
Bref, faut que je relise, ça me titille un peu, mais faudrait pas que je me dégoute en lisant trop d'un coup (le genre de truc qui m'arrive parfois quand je commence à être à fond sur quelque chose).
Jag a écrit:
Titi et son coté sadique quand il fait tomber Grosminet happyonion
En fait, il te ressemble un petit peu jag

Wild Weasel a écrit:
Belle présentation qui donne une vision globale de ta personne (comme les sujets que tu abordes globalement. Tour se recoupe. Razz).
Maintenant c'est sûr qu'on veut aller fouiner dans les détails, histoire de voir s'il y a aussi quelques cadavres dans tes placards... ^^

Je vais attendre de voir ta réponse à Gloomy puis j'aviserai...
Tu "aviseras" ? :shock:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de Nerevarine   Sam 2 Fév 2013 - 9:24

Pas évident de bien gérer la critique. Ça m'est arrivé d'accepter des critiques infondées. Il arrive un moment où on ne sait plus très bien si on est soi ou si on est l'image que les gens ont de nous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de Nerevarine   Sam 2 Fév 2013 - 9:38

@hokkai : c'est tout a fait ca hokkai.
Revenir en haut Aller en bas
Cydonia
Membre
avatar

Féminin
Age : 27
Messages : 1569

MessageSujet: Re: Présentation de Nerevarine   Sam 2 Fév 2013 - 10:11

Merci pour cette présentation très intéressante Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wild Weasel
Admin
avatar

Féminin
Age : 30
Messages : 6798

MessageSujet: Re: Présentation de Nerevarine   Sam 2 Fév 2013 - 13:16

Ce que tu écris bien Nerev, un vrai plaisir de te lire.
Je passe en coup de vent. Je n'ai pas trop le temps là, mais je me pencherai prochainement sur ton cas...

(Les points de suspension, c'est pour le suspense et pour que tu commences à flipper un peu.)


- Sometimes you win, sometimes you learn - John Maxwell
 
"God creates dinosaurs -> God destroys dinosaurs -> God creates man -> Man destroys God -> Man creates dinosaurs -> Dinosaurs eat man : Woman inherits the earth."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confreriedelabelette.forumactif.org
Nerevarine
Membre
avatar

Masculin
Age : 31
Messages : 2218

MessageSujet: Re: Présentation de Nerevarine   Sam 2 Fév 2013 - 19:34

hokkaido a écrit:
Pas évident de bien gérer la critique. Ça m'est arrivé d'accepter des critiques infondées. Il arrive un moment où on ne sait plus très bien si on est soi ou si on est l'image que les gens ont de nous.
John Shepard a écrit:
@hokkai : c'est tout a fait ca hokkai.
Comment vous faites pour "accepter" ça ?
A titre personnel, j'essaie de comprendre pourquoi je suis perçu d'une manière qui est à même d'amener des critiques, et de le corriger tout en restant ce que je suis. Là je parle des critiques constructives.
Par contre, je suis intraitable à propos les critiques infondées ou se basant sur des arguments douteux. Mais bizarrement, elles me font tout de même cogiter. Je me demande comment certaines personnes que j'ai rencontrées peuvent être assez infâmes pour utiliser contre quelqu'un qu'elles ne connaissent même pas (ça m'est déjà arrivé, et ça a laissé des traces). C'est plutôt sur ces dernières que j'ai changé, ces remarques ont tendance à moins m'accabler. Surtout lorsque j'en parle à des personnes de confiance qui sont d'accord avec moi pour dire que ces critiques sont bel et bien infondées.

cydonia a écrit:
Merci pour cette présentation très intéressante .
Si quelque chose t'intéresse en particulier, je peux développer.

Wild Weasel a écrit:
Ce que tu écris bien Nerev, un vrai plaisir de te lire.
Je passe en coup de vent. Je n'ai pas trop le temps là, mais je me pencherai prochainement sur ton cas...

(Les points de suspension, c'est pour le suspense et pour que tu commences à flipper un peu.)
Merci ...
Mon "cas"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wild Weasel
Admin
avatar

Féminin
Age : 30
Messages : 6798

MessageSujet: Re: Présentation de Nerevarine   Dim 3 Fév 2013 - 2:34

Nerevarine a écrit:

Comment vous faites pour "accepter" ça ?
A titre personnel, j'essaie de comprendre pourquoi je suis perçu d'une manière qui est à même d'amener des critiques, et de le corriger tout en restant ce que je suis. Là je parle des critiques constructives.
Par contre, je suis intraitable à propos les critiques infondées ou se basant sur des arguments douteux. Mais bizarrement, elles me font tout de même cogiter. Je me demande comment certaines personnes que j'ai rencontrées peuvent être assez infâmes pour utiliser contre quelqu'un qu'elles ne connaissent même pas (ça m'est déjà arrivé, et ça a laissé des traces). C'est plutôt sur ces dernières que j'ai changé, ces remarques ont tendance à moins m'accabler. Surtout lorsque j'en parle à des personnes de confiance qui sont d'accord avec moi pour dire que ces critiques sont bel et bien infondées.


J'étais tout à fait d’accord sur les propos d'Hokkaido et je trouve ça curieux d'être comme toi à ce niveau là.

Je suis très sujette à la remise en question personnelle. Non pas par manque de confiance en moi mais plutôt parce que j'ai un cheminement de réflexion qui passe toujours par la case "équité/objectivité/impartialité". C'est à dire que quand je cogite sur un événement, un problème ou une critique, je vais être très analytique et scinder ma raison et mes émotions.
Dans un premier temps je vais donc écarter volontairement mon instinct, me détacher totalement de mes considérations personnelles et de mes sentiments pour recevoir en pleine face la critique et ce : quelle que soit sa légitimité ou les intentions douteuses de la personne. (Je ne suis pas encore intraitable à ce niveau là par contre). Je n'y coupe jamais et cela peut-être une bonne comme un mauvaise chose.
Je vais prendre les données, les faits comme un ordinateur traite un problème. Et c'est seulement ensuite que je vais mettre le résultat de mon analyse en balance avec mon instinct, mes considérations personnelle et plus important que tout : l'avis des personnes qui me connaissent parfaitement.
C'est cet équilibre qui me permet d'être impartiale au niveau des faits tout en mettant au point des solutions et conseils qui reposent sur mon instinct et mon vécu.
De ce fait je suis certes facilement touchée par les critiques et sujette à la remise en question perpétuelle, mais je pense que ça contribue à mon évolution positive et au fait qu'on me demande très souvent conseil.
(Et c'est super dans un sens car je solutionne très facilement les soucis et problèmes du quotidien sans difficultés, sans doutes et sans regrets.)

Fin tout ça pour dire que c'est quand même ultra important d'avoir au moins une personne de confiance qui te connais parfaitement et sais comment tu fonctionnes.
C'est cette personne qui va te remettre les pieds sur Terre quand la critique t'aura fait douter de toi même au point de ne plus savoir ce que tu es.


- Sometimes you win, sometimes you learn - John Maxwell
 
"God creates dinosaurs -> God destroys dinosaurs -> God creates man -> Man destroys God -> Man creates dinosaurs -> Dinosaurs eat man : Woman inherits the earth."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://confreriedelabelette.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Présentation de Nerevarine   Dim 3 Fév 2013 - 9:43

Nerevarine a écrit:

Comment vous faites pour "accepter" ça ?
Quand on manque cruellement de confiance en soi, quand on considère qu'on est pas en situation de la ramener, on encaisse.

Sauf que c'est pas du tout la bonne solution.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation de Nerevarine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de Nerevarine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de Nerevarine
» Présentation du studio Clamp
» Présentation Rismo : Ile de la Réunion, HTC HD2, Orange
» Présentation video: Classic Superstars 26
» Livre de présentation de photos "temporaires"

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
- LE FORUM DONT TU ES LE HEROS - :: La Confrérie-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: